• DRAGON BALL OC CHAPITRE I

    PASSÉ : LA PLANETE INFERNALE ! NAISSANCE DE FREEZA

    Une planète composée de rocs et de déserts blancs. Aucune possibilité de se sustenter si ce n’est dans la boue nutritive qui coule avec une grande difficulté dans des rigoles taillées par des mains aux ongles cassés par l’effort. Une créature se déplace d’un pas pesant, écrasée depuis des années par une pesanteur sans cesse croissante. Ce monstre sorti des tréfonds est en quête de nourriture. Il a la peau violette, couleur proche du sang séché qui coagule et se bloque dans vos veines pour vous tuer. Cold ramasse un peu de cette pâte qui lui cale l’estomac. Il ne peut rien absorber d’autre : la pâte contient assez d’agents protéiniques pour qu’il ne rejette pas de déchets et que tout soit utilisé pour lui fournir l’énergie du retour. La pâte liquide file entre ses doigts. Sa peau est glacée, le soleil qui chauffait cette planète a depuis longtemps implosé, laissant le ciel exsangue du bleu qui éclairait les anciens habitants. La race de Cold a connu une dégénérescence, obligée de s’adapter aux nouvelles conditions climatiques. Survivre jusqu’à pouvoir quitter cet enfer. Peu à peu, les habitants de la planète ont muté en des monstres à la peau dure et aux muscles anguleux. Leurs membres se sont recouverts de cal, masquant la force qu’ils accumulent à force de se battre pour ne pas mourir dans des conditions toujours plus effroyables. Cold a promis de se venger des autres habitants qui peuplent l’univers, une fois qu’il sera libéré de sa prison. Il leur fera payer le fait de l’ignorance de son existence. Ils sauront bientôt qu’il existe. Oui, il les détruira tous, avec ce fils qui est en train de naître au fond de ses entrailles et auquel il donnera bientôt le jour. Cold sent la haine emplir son âme, mais très vite, il n’y pense plus, car son ventre le fait souffrir. Son fils arrive à maturité. Il réclame maintenant sa libération et se secoue méchamment à l’intérieur de son œuf. Tu ne sais pas ce qui t’attends, pense Cold avant que sa bouche s’entrouvre pour s’agrandir toujours plus jusqu’à ce qu’il régurgite sa progéniture. L’éclosion est immédiate, la coquille ne résistant pas à la pression de la pesanteur. Un affreux bébé sort, tandis que Cold crache encore de la bile par terre. La créature à une longue queue, des yeux malins, se déplace à grande vitesse sur un sol abrupte. Cold se relève difficilement, essuyant le vomi qui suinte sur ses lèvres et son menton.

    - Freeza ! lance-t-il. Viens ici mon fils !

    La créature se retourne brusquement et plisse les yeux. Toujours à quatre pattes, elle se dirige avec agilité vers son père qui la prend dans ses bras. Il prend un peu de pâte nutritive et la lui fait ingurgiter mais Freeza la recrache avec dégoût.

    - Tu n’as pas le choix ! gronde Cold.

    Bon gré, mal gré, le nouveau-né avale sans rechigner.

    Au fil des jours, Freeza laisse apparaître une grande facilité à se mouvoir dans l’espace, malgré la pesanteur. Cold lui apprend à aller chercher la nourriture ce qui lui évite de bouger. Les autres membres du clan sont jaloux et réclament eux-aussi les grâces de Freeza. Une tentative d’assassinat a lieu contre Cold mais son fils est là et il finit par se débarrasser de tous les membres du clan. Un sombre carnage, où viscères et tripes éclaboussent le sol.

    - C’est bien Freeza, dit Cold. Ils ont eu ce qu’ils méritaient.

    Le monstre, blessé, se repose quelques jours, mais ses entailles s’infectent et Freeza, malade, déploie une grande énergie pour ne pas mourir. Une carapace de cal se forme autour de lui et il vainc la mort grâce à sa mutation, à la grande joie de son père.

    C’est ce jour précis qu’un vaisseau s’est posé sur la planète infernale, un étrange engin ne semblant pas souffrir des conditions climatiques. Cold et Freeza, interloqués, sont montés à l’intérieur. Cold a découvert à l’avant de l’appareil un poste de pilotage très simpliste. Des dessins sur chaque bouton lui ont indiqué à quoi ils servaient. Cold a pressé le bouton décollage. La soute s’est refermée et le vaisseau s’est extrait des entrailles de la planète. Très vite, ils se sont retrouvés dans l’espace et Cold n’en croyait pas ses yeux. Ils étaient enfin libres. Cet engin était un présent des dieux ou bien celui du diable. Cold a appuyé sur le bouton représentant une planète. A une vitesse prodigieuse, le vaisseau a foncé vers sa nouvelle destination.

    *
    * *


    Les deux Yasais aux cheveux d’or ont suivi toute l’opération.

    - Ils ont compris, dit Apple.

    - Quand je te disais que ces êtres étaient intelligents, dit Jelano. Ils vont s’occuper des clones pour nous.

    Les deux Yasais sont vêtus d’une carapace en métal souple. Leurs cheveux élancés sont d’un blond brillant et leurs yeux aussi limpides que l’eau d’un lagon. Ils arborent un regard mauvais et un rictus inquiétant.

    - Ces idiots augmenteront la force des Saiyajins, dit Apple.

    - Oui, nous verrons ce qu’en feront Cold et son fils.

    - Et si les Saiyajins se révèlent plus puissants qu’eux ? S’ils se révélaient en définitive plus puissant que nous ?

    - Ne dis pas n’importe quoi Apple. Allons prévenir Cerise et Figu.

    Sur ce, Jelano et Apple rentrent dans leur capsule respective et s’éloignent de la planète maudite.

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    sayanfemal
    Samedi 29 Octobre 2011 à 14:10

    j ai pa compris mais c est mignon

    2
    sayanfemal
    Samedi 29 Octobre 2011 à 14:11

    y a une suite?

    3
    sayanfemal
    Samedi 29 Octobre 2011 à 14:14

    et quelqu un veu etre ami(e)de 11 12 ANS

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    sayanfemal
    Samedi 29 Octobre 2011 à 14:17

    OUHOU Y A QUELQU UN

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :