• DRAGON BALL OC CHAPITRE VI

    PRÉSENT : COMME AU BON VIEUX TEMPS !

    Gokû se stabilisa au sommet de la tour de Karin. Ce dernier était penché à la balustrade et se retourna vers les nouveaux venus :

    - Vite ! cria Gokû. J’ai besoin d’un Senzu !

    Yajirobé sortit de sa léthargie et lança un haricot magique à Gokû qui le fit immédiatement ingurgiter à Végéta. Celui-ci récupéra dans la seconde.

    - Je n’avais pas besoin de ton aide Kakarotto, cracha Végéta.

    - Je sais, sourit Gokû, tandis qu’il avalait lui aussi un Senzu pour guérir son bras blessé. Savez-vous qui sont ces êtres Maître Karine ? Ils ont une force prodigieuse.

    - Je ne les connais pas, dit Karine. Mais peut-être que Kaiô… ou les Kaiô Shin…

    - Je vais me téléporter.

    Gokû s’apprêtait à mettre deux doigts sur son front quand une voix résonna dans l’espace.

    - Inutile Gokû. Je suis là.

    - Maitre Kaiô ! lança joyeusement Gokû, sachant que le roi de l’univers nord s’adressait à eux par télépathie. Pouvez-vous nous donner des renseignements sur ces deux guerriers ?

    Kaiô agita ses antennes à la recherche d’informations. Après quelques instants, il reprit la parole :

    - Ce sont des Yasais. Ils ne font pas partie de la juridiction de mon univers mais d’après ce que je suis en train d’apprendre, ce sont eux qui ont créés les Saiyajins.

    Végéta tiqua. Il avait subi tellement d’affronts dans sa vie que ce nouveau revers quant à l’origine de son peuple le laissait presque froid. Ainsi, son peuple n’était qu’un produit de laboratoire ?!

    - Je ne parviens pas à avoir plus de détails, finit Kaiô. Mais ces deux personnages sont un immense danger pour l’univers tout entier. La pire menace qui ait jamais existé…

    - Merde ! dit Gokû en serrant les poings.

    - Ce n’est pas la première fois que nous rencontrons un ennemi encore plus puissant que le précédent, dit calmement Végéta.

    - J’ai de nouvelles informations, dit Kaio, les Yasais ont récolté le génotype de Son Gokû afin de créer une armée de clones et reprendre le pouvoir sur la planète Fruit, leur berceau d’origine.

    - Et après ? demanda Gokû. Que feront-ils ?

    - Je l’ignore.

    - Retournons voir s’ils sont encore là, dit Végéta. Je me suis fait surprendre la première fois mais ça n’arrivera plus.

    - Végéta… N’as-tu pas eu le temps de ressentir leur ki ?

    Le prince des Saiyajins resta silencieux.

    - Ils portent des scouters, finit-il par dire. Cela signifie qu’ils ne sont pas capables de détecter par eux-mêmes la force de combat. Téléportons-nous à distance et observons-les.
    Gokû acquiesça. Il mit sa main sur l’épaule de Végéta et tous deux se téléportèrent directement près du lieu où leurs nouveaux ennemis avaient débarqué. Mais il n’y avait plus personne, les capsules étaient reparties dans l’espace.

    - Merde, jura Végéta. Ils sont déjà partis. Nous partons à leur poursuite ?

    - Il faudrait savoir où ils vont…

    Gokû regarda le ciel en proie à une profonde confusion. Il n’imaginait pas du tout une armée de lui-même déferlant sur l’univers. Que faire ?

    - Kaio, Shibito ou même Rô Kaio Shin peuvent nous aider, non ? proposa Végéta.

    Gokû se tourna vers son rival :

    - Ah, ah, ah. C’est reparti alors Végéta ?

    - C’est reparti Kakarotto.

    Et ils se sourirent tous les deux.

    - Je ne pense pas que vous pourrez vous rendre à la base de mes maîtres…, dit une voix familière. Vous serez morts bien avant.

    Un être à la peau verte et au physique parfait était apparu au dessus d’eux.

    - Zarbon ! lança Végéta.

    - Zarbon ? demanda Gokû.

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :